mardi 20 janvier 2015

Hé mautadit!


Encore une fois, je me retrouve toute nue! Janick a décidé de mettre fin aux activités de sa boutique Scrapbook Kits. 


Vous savez, pour plusieurs personnes, un DT ou une équipe créative (bon c'est la même chose mais je voulais expliquer au cas où!) ce n'est qu'un passe-temps, un contrat ou même une façon de payer leur matériel moins cher.

Et il y a les femmes comme moi, qui donnent tout ce qu'elles peuvent pour faire vivre la boutique et lui donner une belle image. Car ne nous voilons pas la face. Quand tu fais partie d'un DT, tu représentes la boutique en question, alors on fait toujours attention! 

Au fil des années j'ai fait partie de beaucoup d'équipes créatives... À chaque fois, je me suis attachée aux braves femmes qui mettaient toute leur énergie dans leur entreprise. Car s'il y a un domaine où il est difficile de survivre en ce moment c'est le domaine créatif! 

Quand une boutique ferme, j'ai l'impression à chaque fois de vivre une petite peine d'amour. Je vais m'ennuyer des filles géniales qui faisaient parties de l'équipe, de la proprio et aussi des clientes!

Et chaque fois je ne peux m'empêcher de me demander... Est-ce qu'il y a quelque chose que j'aurais pu faire de plus pour faire survivre la boutique... 

Et après je me souviens qu'il m'arrivait souvent de me retrouver avec des factures dans les 3 ou 4 chiffres et je me dis... Oufff... Non, j'ai peut-être fait ma part! 

Sans blagues, je ne parle pas au niveau financier, mais plutôt niveau travail... Si j'avais été meilleure, si j'avais été plus inventive, si, si, si... 

Oui, lorsque je suis dans une équipe créative, je me donne entièrement... Et honnêtement, je suis fière de cet aspect de moi. C'est sûrement très fatigant pour les autres, je ne le nie pas! Mais j'aime me dire que lorsqu'on pense à moi, on se dit, elle se donne, elle travaille fort. 

Scrapbook Kits est la 8ième boutique où j'ai travaillé en tant que DT. Janick la propriétaire est devenue une bonne amie, que j'apprécie et que j'admire... Elle s'est vraiment battue pour faire vivre sa boutique et je crois que ça doit vraiment être un crève-coeur de fermer son entreprise qu'elle appelait "son bébé". 

Mais elle n'a rien à se reprocher. Le scrapbooking change, les gens changent et la vie elle-même change. C'est très difficile de suivre.

Donc chapeau à toutes ces femmes que j'ai rencontré qui se sont battues pour vivre leur rêve d'une boutique! Bravo à Annie, Nini, Edith, Lucienne, Lyne, Isabelle, Janick et à toutes les autres! 


1 commentaire:

Maxine D a dit…

So sad for you Kim - it is always hard to see a shop shut, especially when you have had some input into it!
Blessings
Maxine